Top 5 des placements préférés des français

produits-financiers-préférés.jpeg

Quels sont les placements préférés des Français ?

On va le voir, les produits financiers les plus plébiscités par les Français ne sont pas forcément ceux qui permettent d’épargner au meilleur taux, ou ceux qui permettent d’obtenir la meilleure performance. Au contraire... tour d’horizon complet de ces produits d’épargne qui ont le plus séduit les français en 2018.

Pour connaitre les placements les plus performants, c'es par ici !

Qu’est-ce-qu’un encours ?

Les encours constituent tout simplement l'ensemble des actifs détenus par un agent économique à un instant donné.

Pour un fonds d'investissement, l'encours désigne la somme totale d'argent qui est détenue sur ce fonds. Au niveau d’un produit d’épargne, cela désigne le montant total des sommes placées dans ledit produit.

Les placements préférés des Français en 2018

1 - Les comptes courants (ou dépôts à vue)

En 2018, le produit bancaire où les Français ont déposé le plus d’argent n’est pas forcément celui auquel on aurait pu penser instinctivement. Il ne s’agit ni du Livret A ni de l’assurance-vie, mais bien des comptes courants !

En 2018, les ménages ont accumulé 40 Md€ sur leurs comptes courants pour un total de 550 Md€ d’encours. Cela représente environ 10% du patrimoine des Français !

Malgré l'existence des placements sans risque comme les fonds en euros de assurance-vie ou même les livrets, les français “préfèrent” donc laisser leur argent dormir sur leur compte courant. Et ce phénomène ne date pas d’hier, car cela fait désormais plusieurs années que les dépôts à vue sont privilégiés par rapport aux autres produits d’épargne.

C’est bien entendu un gâchis pour tous ces Français qui ne font pas fructifier l’argent qu’ils accumulent ! Placée ne serait-ce qu’avec un rendement de 1%, cette somme générerait 5,5 Mds d’euros de pouvoir d’achat.

2 - Le Livret A, le LDDS et les autres livrets réglementés.

Le livret A est un livret d’épargne réglementé. Son taux est défini deux fois par an (selon une formule de calcul précise en fonction notamment de l’inflation). Cependant, le gouvernement a confirmé, début décembre 2017, que le taux du livret A restera au niveau de 0.75% jusqu’en 2020, quelle que soit l’évolution de l’inflation et des taux d’intérêt.

Ce compte est sans frais et les intérêts versés sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le plafond du livret A est de 22 950 €. Le Livret Développement Durable et Solidaire fonctionne de la même façon. Sa seule différence est son plafond, le LDDS étant limité à 12 000 euros.

En 2018, le Livret A et ses compères ont regagné en popularité, après plusieurs années de baisse. La collecte nette sur les livrets réglementés a été de 16 milliards d’euros. C’est toutefois loin du sommet de 2012, ou le livret A avait collecté 20 milliards d’euros à lui seul.

3 - Le fonds en euros de l’assurance-vie

Pour beaucoup de Français, l'assurance-vie constitue d'abord un placement financier garanti. Beaucoup n’y investissent, à tort, que dans le fonds en euros. Avec ses règles de fonctionnement souples et sa fiscalité avantageuse l’assurance-vie a toujours été parmi les produits préférés des français.

Certes, les rendements des contrats en euros ont considérablement baissé ces dernières années, mais ils rapportent encore davantage que les livrets, tout en étant aussi sécurisés. En 2018, la collecte nette des placements dans l’assurance-vie a ainsi atteint un peu plus de 10 milliards d’euros.

4 - Les unités de compte de l’assurance-vie

L’avantage de l’assurance-vie, c’est aussi de donner la possibilité d’investir dans des supports plus rémunérateurs que le fonds en euros sur le long terme. A chaque versement, vous avez le choix entre :

  • Le fonds en euros, dont le capital est garanti (cf section précédente);
  • Et / ou des unités de comptes (fonds en actions ou obligataires) qui ne sont pas garanties mais qui offrent un rendement nettement supérieurs sur le long terme.

Aujourd’hui, les épargnants privilégient de plus en plus les unités de compte. Ils sont à la recherche de rendement et acceptent les fluctuations nécessaires pour cela. Ce sont aussi un peu plus de 10 milliards d’euros de collecte nette qui ont été observés sur les unités de compte de l’assurance. La répartition moyenne des Fonds euros vs unités de comptes est ainsi passée de 20% à 30% ces dix dernière années.

5 - Les livrets bancaires non réglementés

Les livrets réglementés obéissent à des conditions financières fixées par la loi française.

A l'inverse, les livrets non réglementés, qu’on appelle aussi super livrets, varient en fonction des établissements bancaires puisqu’ils sont comme leur non l’indique, non réglementés.

Les conditions liées à ces livrets varient donc d'une banque à l’autre, ce qui met en concurrence les banques qui les proposent. Même s’ils sont soumis à imposition, ils ont quelques avantages :

  • Un plafond de dépôt plus élevé ;
  • La possibilité d’en avoir un nombre illimité ;
  • Des promotions permettant de booster le taux ;

Selon les statistiques de collecte de la Banque de France, ces livrets ordinaires affichent une collecte nette d’un peu plus de 8 milliards d’euros en 2018 pour un stock de 250 milliards d’euros.

Néanmoins, une fois les promotions passées, le taux de rendement de ces livrets (nets de fiscalité et de prélèvement sociaux) sont très souvent inférieurs à ceux du livret A !

Le Plan épargne logement dans le rouge (PEL)

Le Plan d'Épargne Logement (PEL) est à classer dans l’épargne réglementée mais ce n’est pas un livret. Il est beaucoup moins souple. Il peut être conservé un nombre limité d’années et tout retrait du plan entraîne sa fermeture. Son avantage principal réside dans le fait de pouvoir obtenir un prêt épargne logement pour financer une résidence principale à partir d’une durée d'épargne de 4 ans.

Sachez également qu’il vous faudra verser un minimum de 540 euros chaque année sur ce plan et que sa rémunération est désormais soumis à l’impôt et aux prélèvements sociaux dès la première année de détention.

Néanmoins, ces dernières années, le PEL a clairement perdu en popularité. En effet, la rémunération du PEL, fixée à la souscription de celui-ci, a largement diminuée. Depuis le 1er août 2016, le Taux de rémunération du PEL s’élève à 1% alors qu’il était de 7,50% en 1985 !

Net d’impôts et de prélèvement sociaux, le taux tombe à 0,7%, soit moins que le livret A.

Aujourd’hui, les sommes placées sur un PEL sont loin des sommets atteints en 2015 (24 milliards d’euros) et la collecte ne devrait pas dépasser 1 milliards d’euros en 2018.

Quels placements faut-il privilégier ?

Nous l’avons vu, les français ne font pas toujours les bons choix. Trop d’argent dort sur les comptes courant, trop de français ont encore le réflexe de livret A ou des livrets bancaires. Pourtant, aujourd’hui, ils ne rapportent plus rien. Le PEL en particulier est à éviter.

Par manque de connaissance ou par peur des fluctuations, beaucoup d’épargnants n’osent pas investir leur épargne en actions. Pourtant, la rémunératrice sur le long terme y est la plus élevée. Et l’accès à ce type de supports d’investissement est désormais une chose simple, en particulier depuis la création des robo-advisors et des Fintech qui séduisent de plus en plus de Français. Et vous, qu’attendez-vous ?!

Tableau récapitulatif du patrimoine financier français

Patrimoine-financier-france

Les meilleurs placements

Comparez tout les placements et trouvez celui qui vous correspond avec notre chat bot.
Classement-assurance-vie

Partagez

Go-Nalo

Un expert financier vous recontacte

Vous êtes à la recherche d'un placement performant ? Vous avez des questions sur un produit d'épargne ? Un conseiller financier vous recontacte gratuitement pour vous aider à optimiser votre patrimoine.