Quelles Alternatives au PERP pour préparer sa retraite ?

Quelles Alternatives au PERP pour préparer sa retraite ?

Conscients que le système de retraite par répartition offrira un taux de remplacement de plus en plus faible, les Français sont à la recherche de solutions alternatives pour préparer leur retraite. Le PERP peut être une solution mais il est loin de répondre à toutes les problématiques d’épargne auxquelles vous ferez face au moment de votre retraite.

Lorsque vous êtes à la retraite, vous avez subitement beaucoup plus de temps, surement énormément de projets, mais également des revenus qui se réduisent drastiquement. Vous souhaitez dépenser plus mais vous avez moins de revenus. On appelle cela l’effet ciseaux.

Il est donc crucial de mettre en place des dispositifs, pendant votre vie professionnelle, qui vous profiteront une fois à la retraite. Vous devez veiller à mettre en place aussi bien des poches de capital dans lesquelles vous pourrez puiser pour vos plus gros projets, que des revenus complémentaires, qui vous permettront de maintenir votre niveau de vie au quotidien. Si le PERP vous permet de vous constituer des revenus complémentaires, quelles alternatives existe-t-il pour préparer de la meilleure manière votre retraite ? Quelle stratégie mettre en place pour conserver son niveau de vie une fois à la retraite ?

Epargne-retraite : le PERP est-il la solution ?

Mis en place en 2003 le PERP est un placement qui favorise l’épargne retraite grâce à un mécanisme de défiscalisation (voir article : Fiscalité du PERP). Pour certains profils, en particulier ceux en fin de carrière avec une forte rémunération ce placement a du sens. En revanche il présente un panel de caractéristiques contraignantes (voir article : PERP Avantages et Inconvénients) qui remettent en question sa pertinence pour le plus grand nombre. Le PERP reste un placement qui s’adapte à votre niveau d’acceptation aux risques et à vos moyens d’investissement. Sans y placer de grosses sommes, le PERP peut être utilisé comme outil d’épargne régulier (mensuel par exemple) sur lequel vous pourrez épargner tout au long de votre carrière professionnelle.

En revanche si vous souhaitez placer des sommes importantes, nous vous déconseillons vivement le PERP. En effet, votre épargne y est bloquée jusqu’à votre retraite et vous devrez nécessairement la transformer en rente à votre départ en retraite. Dans ce cas, vous avez plutôt intérêt à sélectionner des placements souples tels que l’assurance vie.

Si le PERP n’est pas LA solution, il demeure toutefois une bonne source de diversification pour préparer votre retraite. C’est une solution qu’il ne faut ni sanctuariser ni négliger.

Même s’il offre une réduction d’impôt non négligeable, cela ne doit pas être votre seule motivation. Le PERP reste un outil d’épargne retraite et il doit être utilisé de la sorte, l’avantage fiscal ne doit être qu’un avantage supplémentaire. Si ce n’est pas le cas vous pourriez être déçu de voir votre épargne bloquée.

Les placements pour votre retraite

Lorsque vous préparez votre retraite ou que vous cherchez simplement à épargner sans but précis, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Le plus simple est surement de raisonner chronologiquement. Chacun des placements ci-dessous va correspondre à un moment de votre vie.

L’assurance-vie

L’assurance vie est un placement qui est utile à n’importe quel moment de votre vie. Que ce soit pour préparer un projet immobilier ou pour assurer votre succession, pour de gros ou de petits montants, ce placement souple saura s’adapter à vos exigences. Il est à privilégier au moment de démarrer votre carrière puisqu’il bénéficie d’avantages fiscaux en fonction de sa durée de détention.

L’épargne collective (PERCO)

Un peu sur le même modèle que le PERP, le Plan Epargne Retraite Collective, est un placement collectif qui est mis en place par un employeur pour ses salariés. Lorsque vous faites un versement sur votre PERCO, il vient en partie se déduire de vos revenus imposables. Il n’y a rien d’obligatoire et vous pouvez verser à n’importe quel moment. Comme pour le PERP, votre épargne est bloquée jusqu’à votre retraite, même si vous quittez votre entreprise. Dans la plupart des cas, lorsque vous faite un versement sur un PERCO, votre employeur abonde en versant lui aussi.

C’est un placement à privilégier lorsque vous arrivez en fin de carrière.

Pour les indépendants (Travailleurs non salariés)

Equivalent du PERCO, le dispositif madelin est un outil d’épargne retraite qui s’adresse aux professions libérales. Comme pour le PERP ou le PERCO, votre épargne est bloquée jusqu’à votre retraite. Notez également que les montants que vous versez sur votre madelin sont déduits de votre bénéfice imposable, ce qui à pour conséquence de réduire votre impôt. C’est un placement qui est largement sollicité car les libéraux sont les premières victimes du système des retraites. En effet, ils ne bénéficient pas de la retraite par répartition et ont donc un taux de remplacement extrêmement bas.

L’immobilier

Dans une optique de préparation à la retraite, l’immobilier peut être une source de revenus complémentaires. Après l’acquisition de votre résidence principale, il peut être intéressant de se constituer un patrimoine d’immobilier locatif. C’est un placement à privilégier en milieu de carrière, vers 45 ans, et à réaliser le plus possible à crédit, surtout vu les taux actuels d’emprunt. De cette manière, vous aurez intégralement remboursé votre emprunt au moment de partir à la retraite, et les loyers qui en découlent vous procureront un revenu complémentaire non négligeable.

Quelle stratégie pour bien préparer sa retraite ?

Le plus important lors de votre retraite est de veiller à mettre en place aussi bien des poches de capital dans lesquelles vous pourrez puiser pour vos plus gros projets, que des revenus complémentaires, qui vous permettront de maintenir votre niveau de vie au quotidien.

Comme nous l’avons vu, on distingue souvent les placements en deux types : L’immobilier et le financier. L’un n’est pas meilleur que l’autre. En revanche il faut veiller à bien répartir son épargne entre ces deux placements. Le plus souvent, l’immobilier sera source de revenus complémentaires, et le financier sera une poche dans laquelle vous pourrez puiser pour vos dépenses ponctuelles importantes. Bien sûr, rien de dogmatique dans ce modèle. Vous pouvez tout à fait fonctionner différemment.

Il est admis que pour maintenir son niveau de vie à la retraite et vous faudra un taux de remplacement de 70%. Ainsi pour ne pas avoir un effort d’épargne trop important en fin de carrière il convient de commencer à épargner le plus tôt possible. Pour sa souplesse, et ses avantages fiscaux l’assurance vie est le placement à privilégier en début de carrière pour commencer à épargner.

Les meilleurs placements

Comparez tout les placements et trouvez celui qui vous correspond avec notre chat bot.
Classement-assurance-vie

Partagez

Go-Nalo

Un expert financier vous recontacte

Vous êtes à la recherche d'un placement performant ? Vous avez des questions sur un produit d'épargne ? Un conseiller financier vous recontacte gratuitement pour vous aider à optimiser votre patrimoine.