Meilleure assurance vie 2020 - Le comparatif complet

Découvrez quelle est la meilleure assurance vie pour l’année 2020 ! Nous avons passé en revue près de 200 contrats issus de différents types d’établissement : banques traditionnelles (Crédit Agricole, Société Générale, BNP Paribas etc.), mutuelles (Garance, Afer, etc.), banques en ligne ( Boursorama, Fortuneo, ING), courtiers en ligne (Linxea, Altaprofits, Epargnissimo, etc.), Fintechs (Nalo, Yomoni, WeSave, etc.) et nous avons identifié dans cet article les meilleurs d'entre eux.

Quelle est la meilleure assurance vie en 2020 ?

Le choix de la meilleure assurance vie est primordial puisque sur le long terme, une mauvaise assurance vie entraîne un manque à gagner de plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros !

Si vous ne souhaitez pas lire notre article dans sa totalité, voici le palmarès de notre comparatif des meilleures assurances vie. Vous retrouverez en bas de page un tableau récapitulatif présentant les caractéristiques de ces 2 contrats.

Notre sélection :

Meilleure assurance vie en gestion pilotée : Nalo Patrimoine

Le contrat de la Fintech Nalo réussit la prouesse de combiner faibles frais, performance, service de qualité et fonctionnalités innovantes. C'est un excellent contrat d'assurance vie, peut-être le meilleur en 2020. Découvrez notre Avis Détaillé sur Nalo Patrimoine.

Meilleure Assurance Vie Nalo Jusqu’à 500 euros offerts

Bénéficiez en ce moment d'une offre de bienvenue

La gestion pilotée s'adresse aux investisseurs qui souhaitent être accompagnés par des experts pour choisir et gérer leur investissement.

Meilleure assurance vie en gestion libre : Lixea Avenir

L'assurance vie Linxea Avenir affiche des frais très bas dans le cadre d'une gestion libre en ligne. Un bon moyen de ne pas porter atteinte à la performance de votre portefeuille. Une valeur sûre.

En gestion libre, vous choisirez et piloterez vous-même votre assurance vie. C'est une formule adaptée pour les connaisseurs qui ont du temps à consacrer à leurs investissements. Pour en savoir plus sur gestion libre et gestion pilotée, rendez-vous ici.

Pour aller plus loin, retrouvez notre classement assurance vie 2020 complet (+ de 200 contrats analysés)

Nos critères de sélection des meilleures assurances vie

Dans cette première partie, nous présentons les critères évalués pour identifier la meilleure assurance vie du marché. Vous pouvez accéder directement aux résultats détaillés ici.

Les frais

Le niveau de frais dans un contrat est l’élément de comparaison majeur dans le choix de la meilleure assurance vie, bien plus que la performance, impossible à prédire (et les performances passées ne préjugent pas des performances futures ! ;)).

Pourtant, les frais ne sont pas faciles à déceler. Parfois, un marketing agressif peut laisser croire qu’il n’y a pas de frais du tout : c’est bien évidemment faux. Il faut savoir que les frais sont souvent gonflés par les frais propres aux supports d’investissement et nous expliquerons pourquoi dans la présentation du critère suivant (la qualité des supports d’investissement).

Il existe plusieurs types de frais :

  • les frais de versement, d’arbitrage et de sortie : si on les trouve toujours dans les contrats historiques des acteurs traditionnels (à fuir !), les banques, courtiers en ligne et Fintechs les ont fait disparaître dans la majorité des cas (on trouve chez certains courtiers et banques en ligne des frais d'arbitrage selon les supports d'investissement) ;
  • les frais de gestion administrative du contrat : inhérents à chaque contrat d’assurance vie, ils sont prélevés par l’assureur sur l’encours et différenciés selon la nature des supports d’investissement (fonds euros ou UC). En règle générale, ils sont de l'ordre de 0,60 % à 1 % ;
  • les frais propres aux supports d’investissement (fonds actions, fonds obligataires, ETF, etc.) : accessibles dans le Document d'information clé pour l'investisseur (DICI) associé à chaque support, ce sont les frais les moins visibles et pourtant ce sont ceux qui portent le plus atteinte à la performance de vos placements. En effet, ce sont des frais prélevés par le gestionnaire du support d’investissement sur lequel vous avez investi. Ils donnent l’impression d’être indolores, puisque qu’ils ne sont pas prélevés sur le solde de votre contrat, mais sur la performance de votre placement. Par exemple, si vous gagnez 6 % sur une année, et que vos supports vous coûtent 2 % (moyenne des frais prélevés par les fonds traditionnels type Carmignac, Sycomore, etc.), la banque ou l’assureur vous annoncera que vous n’avez gagné “que” 4 %. Il faut aussi savoir qu’en général, une partie de ces frais sont reversés au courtier et à l’assureur, sous forme de rétrocessions (et ces derniers peuvent donc être tentés de vous les vendre en priorité !)

A cela, peuvent s’ajouter des frais de gestion prélevés par la société de gestion à qui vous avez délégué l’animation de vos placements (dans le cas d’une gestion pilotée, nous en parlerons plus bas).

La somme de tous ces frais peut porter la facture à plus de 3 % de votre placement par an. Bien plus au final que ne le laissent deviner les 0,60 % de frais maximum affichés par certains courtiers. Pour en savoir plus sur les frais d’un contrat d’assurance vie, consultez notre article sur les meilleures assurances vie sans frais.

Notre conseil : dans tous les cas, exigez du courtier qu’il vous présente la structure de frais de son contrat d’assurance vie (sans oublier de mentionner les frais des supports d’investissement proposés !). D’expérience, il n’y a que les Fintechs (Nalo, Yomoni, WeSave) qui affichent des frais réellement transparents (1,60 % à 1,65 % tout compris au maximum). Leurs frais sont particulièrement bas puisqu’ils ont fait le choix d’utiliser comme supports d’investissement les ETF, présentant des frais s’élevant en moyenne à 0,30 %.

Tableau comparatif des frais pour identifier la meilleure assurance vie

Voici avec 4 exemples les niveaux de frais auxquels vous pouvez vous attendre selon les types d’établissement. Au final, les Fintechs sont les moins chères pour la gestion pilotée et les courtiers en ligne sont les plus avantageux pour de la gestion libre (à condition de faire attention aux frais des fonds que vous sélectionnez).

Société Générale Séquoia ING Direct Vie Linxea Avenir Nalo Patrimoine
Type d'établissement Banque traditionnelle Banque en ligne Courtier en ligne Fintech
Frais de gestion administrative du contrat 0,96 % 0,85 % 0,60 % 0,85 %
Frais de versement (ou frais d'entrée) 3 % 0 % 0 % 0 %
Frais d'arbitrage 0,50 % (limités à 75€) 0 % 0,10 % par opération sur les ETF 0 %
Frais sur les supports d'investissement (OPCVM dont ETF, etc.) 1,72 % 1,67 % 1,47 % 0,25 %
Frais de mandat de gestion 0,80 % 0,10 % 0,20 % 0,55 %
Total en gestion libre 2,68 % /an + frais d'entrée et frais d'arbitrages 2,61 % /an 2,07 % /an + frais d'arbitrages sur les ETF -
Total en gestion pilotée 3,48 % /an + frais d'entrée 2,71 % /an 2,27 % /an 1,65 % /an
Notre conseil : Les meilleures assurances vie sont celles qui proposent des ETF (exemple de Nalo ci-dessus). Avec des frais propres aux supports d’investissement très bas, elles préservent votre performance. Dans l’ensemble, évitez les contrats pratiquant des frais d’entrée car ils vous seront prélevés à chaque versement.
Si vous souhaitez un contrat en gestion libre, orientez-vous plutôt vers un courtier en ligne où les frais de gestion administrative sont les plus faibles, autour de 0,60 %. En choisissant des ETF au sein de votre portefeuille d’investissement, vous réduirez la note au maximum.

La qualité des supports d’investissement

L’assurance vie est une enveloppe fiscale dans laquelle vous sélectionnez un certain nombre de supports d’investissement. Le choix disponible varie entre quelques dizaines à plusieurs centaines, selon le courtier. Un large choix peut être synonyme d’impartialité : le courtier en assurance vie met à votre disposition de nombreux supports, libre à vous ensuite de faire votre sélection. Revers de la médaille, un trop grand choix peut parfois perdre ; comment s’y retrouver parmi tous les fonds disponibles ?

Le travail du courtier sera alors de vous conseiller dans le choix des supports ou de les sélectionner pour vous dans le cadre d’une gestion pilotée.

Il existe deux grandes classes de supports d’investissement : les fonds euros et les Unités de Compte (UC). En 2020, une bonne assurance vie est un contrat multisupport qui associe fonds euros et Unités de Compte de qualité.

Les fonds en euros

Investir dans un fonds euros permet de bénéficier d’un placement sécurisé : il n’y a aucun risque de voir son capital fondre. Malheureusement, les rendements de ces fonds ne cessent de diminuer d’année en année. Aujourd’hui, la performance moyenne se situe autour de 1,60 %. Certaines années, la rémunération du fonds euros ne parvient pas à dépasser le taux d’inflation (1,80 % en 2018). Cela signifie que même si vous avez l’impression que votre placement vous rapporte de l’argent, vous perdez en fait en pouvoir d’achat.

Par conséquent, un "bon" fonds euros est un fonds dont le taux de participation aux bénéfices dépasse 2 %, ce qui est peu fréquent. Quelques rares fonds en euros affichaient une performance de plus de 2 % en 2019. C’était le cas par exemple de Primonial Sérénipierre. Cependant, avec des frais d’entrée prohibitifs de 5 %, la nécessité d’avoir 75 % d’Unités de Comptes et des frais de gestion élevés à 0,95 %, ce contrat d'assurance vie est en réalité inexploitable.

Notre conseil : Ah ! Si on pouvait, comme il y a quelques années encore, ouvrir une assurance-vie composée à 100 % de fonds euros et profiter d’un rendement de 8 % par an sans la moindre prise de risque ! Ce n’est malheureusement plus possible en 2020 : choisir cette année un portefeuille garanti (encore faut-il que l’assureur vous laisse faire…) ne vous permettra plus de battre l’inflation dans la très grande majorité des cas.

Les Unités de compte (UC)

Les Unités de Compte comprennent tous les actifs qui présentent un risque de perte en capital (obligations, fonds, actions, SCPI, ETF, etc.). Une bonne assurance vie permet à ses souscripteurs de choisir parmi une sélection d’UC présentant des niveaux de risque différents et couvrant la totalité des zones géographique et des classes d’actif disponibles. Attention, UC ne veut pas dire risque maximal : il est possible de trouver des UC très risquées comme très peu risquées. Au sein d’une assurance vie, il faudra trouver le bon équilibre.

Parmi les types d'UC mis à disposition, tous ne se valent pas. Deux types de supports sont à distinguer :

  • Les fonds traditionnels (Carmignac, Financière de l'échiquier, DNCA…) ont des frais de gestion très importants. Près de 2 % par an pour un fonds en action.
  • Les fonds indiciels ou ETF (aussi appelés trackers) présentent les frais les plus faibles du marché : de l’ordre de 0,30 %.

Un consensus académique s’est établi sur la supériorité des ETF par rapport aux fonds traditionnels. Au-delà des frais réduits, ils vous garantissent une très grande diversification de votre investissement. De plus, les études montrent que la performance des ETF est en moyenne supérieure à celle des fonds traditionnels (notamment parce qu'ils prélèvent moins de frais). À ce sujet, n’hésitez pas à lire l’excellent article d’Edouard Petit sur son blog Épargnant 3.0 : ETF vs OPCVM le match.

Notre conseil : Les meilleures assurances vie proposent une gamme d’UC complète en architecture ouverte (issue de différentes sociétés de gestion). Attention aux banques classiques qui ont tendance à proposer uniquement des fonds “maison”. Privilégiez les acteurs qui proposent des ETF (Nalo, Yomoni, WeSave).

La solidité de la paire courtier assureur

Si un contrat d’assurance-vie est commercialisé par un courtier (votre interlocuteur), il est aussi adossé à un assureur. Lorsque vous ouvrez une assurance vie auprès de votre conseiller bancaire habituel, la banque assure les deux rôles. Lorsque vous souscrivez auprès d’un acteur en ligne, le courtier et l’assureur sont liés par un partenariat. Ainsi, les contrats d’assurance vie de Boursorama, ING et de la Fintech Nalo sont assurés par Generali, tandis que Fortuneo et Yomoni sont liés à Suravenir.

Si le courtier se charge du conseil, de la relation client et dans certains cas de la gestion, votre argent est placé chez l’assureur. Il n’y a donc aucun risque que votre argent disparaisse si le courtier en ligne venait à mettre la clé sous la porte.

Notre conseil : Avant de souscrire à un contrat d’assurance vie, assurez vous de la solidité de l’assureur derrière le courtier. De même, si vous envisagez d'ouvrir plusieurs contrats, il peut être pertinent de diversifier les assureurs.

L’expérience utilisateur

Quoi de plus énervant que de passer son samedi matin à la banque pour un acte administratif qui aurait pu être réalisé en quelques clics sur internet ? Désormais, chez la plupart des acteurs en ligne, vous avez accès à un espace client sur lequel vous pourrez piloter votre assurance vie simplement. Par ailleurs, la souscription par signature électronique se généralise, permettant d’ouvrir un contrat d’assurance vie depuis son domicile.

Un autre point important concerne le service client : la digitalisation de l’offre ne doit pas porter atteinte à sa qualité. De ce point de vue, notons que les plus petites structures (et notamment les Fintechs) se montrent plus réactives avec des conseillers privés disponibles par chat, téléphone ou rendez-vous. Dans l’ensemble, le niveau d’accompagnement dans les banques traditionnelles et en ligne reste faible.

Notre conseil : si les banques traditionnelles peinent à proposer à leurs clients une expérience simple et moderne, les courtiers en ligne et les Fintechs ont une longueur d’avance sur le confort d’utilisation en tant que pure players. Grâce à leur technologie, les seconds sont même capables de proposer des portefeuilles d’investissement personnalisés en quelques clics (d’où leur surnom de robo-advisor ou robot conseiller).
Attention toutefois de pouvoir compter sur des conseillers bien "humains" en cas de besoin, que ce soit sur rendez-vous, chat ou téléphone. Auprès des banques en ligne comme Boursorama par exemple, il est assez difficile de joindre quelqu’un.

Choisir une assurance vie en gestion libre ou en gestion pilotée

Lorsque vous souscrivez à une assurance vie, il vous faut composer votre portefeuille d’investissement. Deux options s’offrent à vous :

  • La gestion libre : vous savez quels supports d'investissement sélecionner et avez confiance en vos compétences pour piloter votre placement au quotidien. Dans ce cas, la gestion libre est recommandée car elle vous coûtera moins cher ;
  • La gestion pilotée : vous préférez déléguer la gestion de votre investissement à une société de gestion dont c'est le métier.
Si la gestion pilotée est une prestation qui peut ajouter une couche de frais à votre assurance vie, elle n’en reste pas moins plébiscitée par la très grande majorité des investisseurs.

Attention, choisir la gestion pilotée ne garantit pas de bénéficier d’une gestion personnalisée. La plupart des gestions pilotées reposent sur l’identification de 3 à 10 profils (défensif, équilibré, offensif, P1, P10, etc.) génériques et non évolutifs, qui conditionnent vos investissements. Vous prenez le risque d’être investi comme d’autres investisseurs qui n’auront ni les mêmes horizons d’investissement, ni les mêmes “parcours de vie” que vous. Si cela vous intéresse, nous avons consacré un article dédié à la recherche de la meilleure assurance vie en gestion pilotée.

Notre conseil : tout dépend de vos compétences en investissement. Si vous vous sentez capable de choisir vous-même vos actifs et de composer un portefeuille diversifié, au niveau de risque maîtrisé, vous pouvez choisir la gestion libre. Attention néanmoins au biais de confiance excessive et à vos réactions émotionnelles : gérant d’actifs, c’est un métier. A l’inverse, une gestion pilotée est la meilleure option pour ceux qui souhaitent investir tout en bénéficiant de l’expertise de professionnels. A ce titre nous préférons la gestion pilotée de Nalo qui est le seul acteur à proposer une gestion réellement personnalisée, adaptée à votre situation personnelle et à vos projets financiers. Faire une simulation sur le site de Nalo.

Meilleure assurance vie : le tableau récapitulatif

La meilleure option en gestion pilotée La meilleure option en gestion libre
Contrat d’assurance-vie Nalo Patrimoine Linxea Avenir
Type d’établissement Fintech Courtier en ligne
Assureur Generali Crédit Mutuel Suravenir
Fonds euros Netissima Suravenir Rendement Suravenir Opportunités
Performance fonds euros 2018 2,15 % 2,00 % et 2,80 %
Performance fonds euros 2019 1,60 % 1,60 % et 2,40 % (selon contrainte d'UC)
Nombre d’UC 29 (exclusivement des ETF) 607 (dont 62 ETF et 14 SCPI)
Mode de Gestion Gestion Pilotée Gestion libre et gestion pilotée
Portefeuille personnalisable “Eco-responsable”, “hors immobilier”, “complémentaire au PEA” Non
Société de gestion Nalo Morningstar
Personnalisation de la gestion pilotée Gestion exclusive Gestion profilée
Frais de gestion 0,85 % 0,60 %
Frais de versement et arbitrage 0 % 0,10 % par opération sur les ETF
Frais sur les supports d’investissement 0,25 % 1,47 %
Frais gestion pilotée 0,55 % 0,20 %
Service digitalisé Oui Oui
Note comparateur-placements.com

La meilleure assurance vie en gestion libre

Linxea Avenir : pour une assurance vie en gestion libre... avec des ETF

Linxea

C’est chez les courtiers en ligne que l’on trouve les meilleures assurances vie en gestion libre. Les offres de Linxea, Altaprofits et Mes Placements (mes-placements retraite), sont très proches (frais faibles, nombre de supports d’investissement disponibles élevé) et il est difficile de les départager. En choisissant les meilleurs supports d’investissement, les ETF, vous bénéficierez du contrat d’assurance vie le moins cher du marché. Attention toutefois, ces courtiers prélèvent généralement des frais de 0,10 % sur chaque acte d'achat / vente d'ETF. Dans le cadre d'un arbitrage implicant des ETF en entrée et sortie par exemple, vous aurez donc à payer deux fois 0,10 % : sur le montant d'ETF vendu et sur le montant d'ETF racheté.

Nous avons été convaincus pour notre part par le service client de Linxea. Ainsi, l’assurance vie Linxea Avenir semble être la meilleure option si vous êtes en capacité de piloter vous-même vos investissements.

La meilleure assurance vie en gestion pilotée

Nalo Patrimoine : la meilleure assurance-vie pour une gestion pilotée

Meilleure Assurance Vie Nalo Simulation

Si vous souhaitez déléguer la gestion de vos investissements, il n’y a pas de débat. Vous ne trouverez pas moins cher ni plus efficace que les Fintechs, ces jeunes pousses qui associent interfaces léchées, gestion pilotée améliorée par des algorithmes, frais réduits grâce aux ETF et conseillers dédiés (Nalo, Yomoni, WeSave). Ces nouveaux venus ont littéralement révolutionné l’approche de la gestion pilotée tout en présentant une offre solide adossée à de grands assureurs (Generali ou Suravenir).

Dans cette catégorie, nous avons une nette préférence pour Nalo Patrimoine, qui affiche l’offre de gestion pilotée la plus complète à partir de 1 000 €. Chez Nalo, il n’existe pas deux clients avec le même portefeuille, ce qui garantit de voir sa performance optimisée selon son profil. D’autre part, certaines fonctionnalités innovantes et uniques en France transforment le produit assurance vie en un véritable outil d’investissement. La Sécurisation Progressive, notamment, réduit votre exposition au risque dans le temps de sorte que vous ne soyez pas impactés si les marchés baissent au moment où vous avez besoin de votre argent. Enfin, la nature de votre portefeuille est personnalisable. Vous pouvez tout à fait opter pour un investissement écologique et responsable. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre avis détaillé de l’assurance-vie Nalo Patrimoine.

En ce moment, Nalo offre jusqu'à 500 € pour toute première ouverture de contrat d'assurance vie. N'hésitez pas à faire une simulation sur leur site, elle est gratuite et sans engagement.

Vous pouvez aussi retrouver notre sélection des meilleures gestions pilotées avec l'analyse détaillée des performances.

Les contrats d’assurance vie à éviter

Si vous êtes à la recherche de la meilleure assurance vie, nous vous conseillons d’éviter les contrats des banques et assureurs traditionnels, ainsi que ceux des banques privées. Plus chers (notamment à cause de frais d’entrée et d’arbitrage qui ne se justifient plus) et moins personnalisés, leur gamme de support généralement réduite ne propose pas d’ETF.

Vous trouverez mieux dans tous les domaines en vous penchant sur les offres des acteurs en ligne.

Retrouvez aussi nos articles sur :

Un expert financier vous recontacte

Vous êtes à la recherche d'un placement performant ? Vous avez des questions sur un produit d'épargne ? Un conseiller financier vous recontacte gratuitement pour vous aider à optimiser votre patrimoine.