Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP)


Le PERP (Plan d'Épargne Retraite Populaire) est un produit d'épargne de long terme dédié à la préparation d'un complément de retraite. L'épargne versée sur le PERP est bloquée jusqu'à votre retraite, puis reversée sous forme de rente viagère à votre départ en retraite. Les sommes versées sur le PERP offrent droit à une réduction d'impôt.

 Les avantages

  • Les versements donnent droit à une réduction d'impôt.
  • Des supports d'investissement diversifiés.

 Les désavantages  

  • Votre capital est bloqué jusqu'à votre retraite.
  • Vous ne pouvez récupérer que 20 % de votre capital, le reste est reversé en rente.
  • En cas de décès, le capital n'est pas transmis à vos héritiers.
  • Une fois votre capital converti en rente, celui-ci ne fructifie plus.
Pour qui ?
Le PERP s'adresse aux salariés du privé qui souhaitent épargner pour se constituer un complément de retraite. Il sera vraiment utile pour les personnes fortement imposées qui profiteront de la défiscalisation des sommes placées.
Notre conseil
Comme le capital est bloqué sur le PERP jusqu'à votre départ en retraite, nous vous recommandons d'ouvrir un PERP après 50 ans, ce qui vous permettra de ne pas bloquer votre épargne trop longtemps. L'assurance-vie sera préférable sinon.
Astuce
Si vous disposez d'un article 83, vous avez jusqu'au 31 octobre 2020 pour le transférer vers un PERP et ensuite le transformer en PER.
Vous pourrez ainsi débloquer l'argent aujourd'hui sur votre article 83 notamment pour financer l'achat d'une résidence principale.

 Quel est le fonctionnement du PERP ?

Le PERP fonctionne en deux phases :

  • en phase d'épargne, pendant laquelle vous ne pouvez pas faire de retraits. Pendant cette phase, le principe est le même que sur l'assurance-vie, votre épargne est investie soit dans un fonds en euros dont le capital est garanti, soit en unités de compte (fonds obligataires et actions).
  • une seconde phase qui se déclenche au moment de votre départ à la retraite. Votre capital est converti en rente, vous toucherez donc un montant fixe jusqu'à votre décès, qui viendra compléter votre pension de retraite. A votre départ en retraite, il est néanmoins possible de récupérer jusqu'à 20% de l'épargne constituée.
Notez que pendant la phase d'épargne, le capital est bloqué, sauf motifs de sortie exceptionnels (voir plus bas).

 Quel rendement peut-on obtenir sur un PERP ?

Le rendement d'un PERP dépend des supports d'investissements choisis. Les fonds en euros, dont le capital est garanti, affichent un rendement compris entre 1% et 2%. Avec des fonds obligataires visez entre 3% et 4% de performance moyenne. Avec les fonds en actions, vous pourrez obtenir entre 6% et 10% de performance annuelle moyenne, mais avec de fortes fluctuations d'une année sur l'autre.

 Quels sont les risques sur un PERP ?

Sur les fonds en euros des PERP, le capital est garanti, il n'y a donc pas de risque de perte. En revanche, sur les autres supports d'investissement, il existe des risques de perte qui peuvent aller de quelques pourcents sur une année avec les fonds obligataires, à 10% ou 20% sur un fonds en actions. Cependant, le risque de perte est largement réduit dès lors que votre horizon d'investissement est long terme, une baisse une année étant souvent synonime de hausses plus importantes les années suivante.

 Quels sont les avantages fiscaux du PERP ?

L'un des grands avantages du PERP est de pouvoir déduire une partie des sommes versées de l'impôt sur le revenu. L'ensemble des versements réalisés dans une année sont déductibles du revenu dans la limite de 10 % du revenu professionnel. Par exemple, si vos revenus sont de 100 000 € en 2019 et que vous effectuez un versement de 10 000 euros par an sur votre PERP, votre revenu imposable sera de 90 000 €, soit une réduction d'impôt de 4 100 euros si vous êtes imposable à la tranche d'imposition marginale de 41%.

Notez que la déduction maximale annuelle s’élève à 10 % de 8 PASS, soit 32 908 € en 2020.

 Quelles sont les modalités de sortie du PERP ?

La sortie du PERP peut se faire en rente viagère ou, pour 20 % maximum de votre épargne, en capital.

 Quelles est la fiscalité appliquée aux rentes ?

Les rentes versées dans le cadre d'un PERP sont soumises aux prélèvement sociaux et à l'impôt sur le revenu au même titre que l'ensemble des pensions de retraite.

 Quelle est la fiscalité applicable en cas de sortie partielle en capital ?

Dans le cas d’une sortie anticipée, le capital est imposé au barème de l’impôt sur le revnu.

 Faut-il déclarer ses rentes issues du PERP ?

Les rentes issues de votre PERP étant imposables, il faut les déclarer au même titre que l'ensemble de vos pensions et retraites.

 Quels sont les frais du PERP ?

Plusieurs types de frais peuvent être prélevés au sein de votre PERP :

  • les frais d'entrée, généralement compris entre 0 % et 3 %. Nous vous recommandons d'éviter les contrats qui présentent des frais d'entrée.
  • les frais de gestion administrative du contrat, généralement compris entre 0,8 % et 1 % par an. Ils peuvent varier selon la répartition en unités de compte et fonds en euros de votre PER.
  • les frais des supports, généralement compris entre 1 % et 3 % par an, sont les frais de gestion prélevés par les sociétés de gestion qui commercialisent les supports d'investissement.
Les frais les plus importants sont donc les frais des supports d'investissement. Afin de réduire ces frais, il peut être intéressant de privilégier des supports appelés ETF (Exchange Traded Funds) ou trackers, dont les frais varient généralement entre 0,1 % et 0,6 %.Il y a cependant peu de PERP qui permettent de le faire.

 Mon argent est-il bloqué sur le PERP ?

Oui, le capital versé est bloqué sur le PERP, vous ne pouvez pas le récupérer sauf en cas de sortie anticipée. La sortie se fait en rente, lors du départ à la retraite. Au maximum 20 % du capital peut être récupéré lors du départ à la retraite.

 Quels sont les cas de motifs de sortie anticipée du PERP ?

Une sortie anticipée (par versement du capital accumulée ou en rente) est possible dans les cas suivants :

  • invalidité.
  • décès de l'époux ou du partenaire de PACS.
  • expirations des droits aux allocations chômage.
  • surrendettement.
  • cessation d'activité non salariée à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire.
Notez par ailleurs qu'il est possible de dénouer des contrats dont la valeur du contrat est inférieure à 2000 €, si aucun versement n'a été effectué depuis 4 ans, et que les revenus de votre foyer ne dépassent pas 35 694 euros pour un couple ou 25 180 euros pour une personne célibataire.

 Peut-on verser librement de l'argent sur un PERP ?

Oui, en général les versements sont libres. Ils doivent souvent être supérieurs à un certain montant.
Vous pouvez aussi décider de programmer des versements.

 Y a-t-il un plafond de versement sur le PERP ?

Non, le montant total des versements n'est généralement pas plafonné.

 Où peut-on ouvrir un PERP ?

Vous pouvez ouvrir un PERP dans la plupart des banques, des sociétés d'assurance et des mutuelles. Les PERP les plus avantageux sont néanmoins disponibles en ligne.

 Peut-on avoir deux PERP ?

Oui, vous pouvez avoir autant de PERP que souhaité.

 Peut-on transférer son PERP dans un autre établissement ?

Les PERP sont transférables tant que vous êtes dans la phase d'épargne. En revanche certaines banques et assureurs imposent une limite d'âge.

 Qu'est-ce qu'un arbitrage ?

On parle d'arbitrage lorsqu'on modifie l'allocation d'actifs du PERP. Cela peut se faire à votre demande (en gestion libre) ou directement par la société d'assurance (en gestion pilotée ou sous mandat).

 Comment est calculée la rente viagère ?

Le calcul de la rente est encadré par la loi, elle s'obtient en fonction de deux critères principaux que sont votre âge au moment du départ en retraite et le capital accumulé.

 Quels sont les moyens d'épargne similaires ?

Le contrat Madelin fonctionne de la même manière mais il est dédié aux travailleurs indépendants et professions libérales. De même, le contrat Préfon est dédié aux employés de fonction publique. L'assurance-vie est aussi un produit qui vous permettra d'obtenir une sortie en rente viagère, ce n'est cependant pas une obligation. Par ailleurs, en cas de décès, l'épargne accumulée sera transmises à vos bénéficiaires avec des avantages fiscaux.

 Quelles sont les différences du PERP avec les autres dispositifs d’épargne retraite ?

Le PERP poursuit le même but que le Préfon et le contrat Madelin : constituer un complément retraite. La différence est qu’il s’adresse aux salariés, tandis que le Préfon est réservé aux fonctionnaires et le contrat Madelin aux indépendants.

 Faut-il choisir l’assurance-vie ou le PERP ?

Il est courant de comparer les dispositifs d’épargne retraite à l’assurance-vie, même dans le cadre de la constitution d’une retraite complémentaire.

À l’inverse de l’assurance-vie, le PERP a spécialement été créé pour vous permettre de préparer votre retraite. Cependant, il présente quelques inconvénients : les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de la retraite, et sa fiscalité est finalement peu attractive. Enfin, la sortie en capital n’est possible qu’à concurrence de 20 % de votre épargne.

Même si le PERP est spécialement destiné à la préparation de votre retraite, l’assurance-vie peut s’avérer être un choix plus judicieux.

Le PERP est en effet favorable pour un type d’épargnant bien précis : les épargnants proches de la retraite ayant des revenus élevés amenés à diminuer fortement au moment du passage à la retraite. L’argent ne sera bloqué que peu de temps et les épargnants pourront réellement bénéficier de la déduction fiscale.

Dans les autres cas, l’assurance-vie sera préférable. Le capital n’est pas bloqué, et la fiscalité est avantageuse tant lors d’un rachat ou retrait, qu’au décès. Une sortie en rente viagère est en outre possible. L’assurance-vie est donc beaucoup plus souple et attractive qu’un PERP.

Il est également possible de cumuler ces deux produits, afin de bénéficier des avantages de chacun et diversifier vos placements.

 Qu’advient-il du PERP suite à la loi Pacte ?

Le PER (Plan Épargne Retraite) a vocation à englober et remplacer le PERP, mais celui-ci ne cesse pas d’exister en 2020. Ces deux produits cohabitent désormais depuis le 1er octobre 2019.

Le PERP ne sera plus commercialisé à partir du 1er octobre 2020, mais les contrats ouverts avant cette date subsisteront. Libre à vous de transférer ou non vos fonds vers un PER.

Il faut bien noter que le PERP n’a pas changé ses caractéristiques à l’arrivée du PER. Son fonctionnement et sa fiscalité restent les mêmes. Il ne bénéficie donc pas des avantages du PER, tels qu’une sortie intégrale en capital.

 Faut-il transférer ses fonds vers un PER ?

Puisque le PERP ne bénéficie pas des avantages offerts par le nouveau PER, il peut être pertinent de s’interroger sur le transfert de vos avoirs vers un PER.

Cependant, il faut préalablement bien étudier les avantages du PER, qui ne bouleverse finalement pas tant que cela l’épargne retraite. Tout dépend de vos objectifs et besoins. Si vous souhaitez par exemple opter pour une sortie en capital à 100 %, vous préfèrerez dans ce cas le PER.

Vous n’avez cependant aucune obligation de transférer vos avoirs détenus sur un PERP vers un PER, même après 2020.

Un expert financier vous recontacte

Vous êtes à la recherche d'un placement performant ? Vous avez des questions sur un produit d'épargne ? Un conseiller financier vous recontacte gratuitement pour vous aider à optimiser votre patrimoine.